Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
CH Montperrin
109 avenue du petit barthelemy
13100 Aix-en-Provence
STANDARD : 04.42.16.16.16

Votre hospitalisation


 

LE PERSONNEL QUI VOUS ENTOURE

Une équipe pluri-professionnelle, dont les membres ont des compétences diversifiées et complémentaires, est responsable de votre prise en charge.

Elle est composée :

de médecins et internes en médecine,

de psychologues,

d’infirmiers et de Cadres de santé,

d’assistants socio-éducatifs (assistantes sociales, éducateurs spécialisés,…,

d’aides-soignants,

d’agents des services hospitaliers,

d’assistantes médico-administratives.

Les personnels soignants de l’hôpital portent sur leur blouse une étiquette avec leur nom, leur grade ou fonction. N’hésitez pas à leur demander renseignements et conseils relatifs à votre séjour.

Il est interdit aux agents de l’établissement, qui ont la qualité de fonctionnaires ou d’agents publics, de recevoir de la part des malades ou de leur famille des sommes d’argent à titre de gratification.

Les relations entre les personnes soignées au sein de nos services de soins, que ce soit en hospitalisation ou en consultations, leurs proches et les personnels de l’établissement doivent être empreintes de courtoisie et de respect mutuel. Nos personnels, et tout particulièrement les personnels médicaux et soignants, sont tous des agents d’un service public ; en cette qualité, la loi leur assure la protection à laquelle ils ont droit par la possibilité, pour les tribunaux, de prononcer des peines aggravées à l’encontre des auteurs de faits pénalement réprimés dont ils seraient les victimes, tels des injures, menaces, vols, voies de fait et agressions envers leurs personnes, les membres de leurs familles ou leurs biens propres.

 

PERSONNES NE S’EXPRIMANT PAS EN FRANÇAIS

Afin de permettre que les personnes ne s’exprimant pas suffisamment en français puissent avoir avec les agents de l’hôpital un dialogue utile et mieux assurer leur prise en charge médicale ou sociale, l’établissement dispose d’interprètes volontaires en diverses langues parmi des agents de l’établissement, tenus au secret professionnel.

La demande d’interprète est faite par un médecin ou le Cadre de santé de l’unité ou encore par la personne soignée auprès de la Direction des usagers ou l’Accueil soignant hors heures ouvrés.

A défaut d’interprète volontaire dans la langue souhaitée parmi ses agents salariés, l’établissement tente de trouver un interprète auprès d’associations, de services consulaires ou d’interprètes professionnels agréés.

La charte de la personne hospitalisée et son résumé sont traduits en plusieurs langues étrangères et sont communicables aux patients concernés ou à leurs proches, selon les modalités rappelées au paragraphe « Charte du patient hospitalisé » (page 20) du présent livret.

 

INVENTAIRE ET MODALITES DE DEPOT DES OBJETS, SOMMES D’ARGENT ET VALEURS AU COFFRE DE L’ETABLISSEMENT (En application du chapitre 3 « Responsabilité des établissements à l’égard des biens des personnes accueillies »

- Titre 1 – Livre 1 de la première partie du Code de la Santé Publique)

 

Inventaire :

Il est procédé, à votre arrivée, à un inventaire contradictoire, en votre présence ou celle de l'un de vos proches vous représentant. Cet inventaire, une fois établi, est signé par vous-même et par un membre du personnel.

Votre signature atteste que vous êtes d’accord avec l’inventaire établi et que vous avez reçu l’information nécessaire sur les règles relatives aux biens détenus par les personnes admises ou hébergées dans l’établissement. 12

Si vous n’êtes pas en état de signer cet inventaire et n’êtes pas représenté(e) par un proche, deux agents du service de soins valident sous leurs signatures l’inventaire de vos effets personnels.

 

Dépôt de valeurs et autres objets ou effets personnels :

Il est imprudent de conserver sur vous bijoux, objets de valeur, chéquiers, cartes de paiement ou d’importantes sommes d’argent. Il est donc recommandé de déposer à la « Banque de Montperrin », régie rattachée à la Direction des Finances publiques, ces sommes d’argent et moyens de paiement, bijoux ou valeurs en votre possession. Ce dépôt fait l'objet de la remise d'un reçu.

En dehors des heures et jours d’ouverture de la « Banque de Montperrin », (cf. infra), le dépôt a lieu à l’Accueil soignant selon les mêmes modalités, puis il est transmis à la « Banque de Montperrin ».

L’établissement n’est tenu pour responsable que des valeurs et objets dont les formalités de dépôt ont bien été accomplies.

Des objets usuels de faible valeur pouvant vous être utiles pendant votre hospitalisation (réveil, radio, rasoir électrique, petits matériels électroniques,…) peuvent vous être laissés à disposition. Vous disposez pour cela dans votre chambre d’un placard fermant à clés. Ces objets, qui ne constituent pas des objets de valeurs déposables à la Régie, doivent être cependant mentionnés dans l’inventaire, et doivent avoir été autorisés au préalable par un professionnel nommément identifié. Les téléphones portables, matériels informatiques et appareils audiovisuels restés en votre possession demeurent sous votre entière responsabilité ; aucune indemnisation ne sera donc possible en cas de perte, vol ou dégradation.

Ouverture d'un compte auprès de la régie de Montperrin – Fonctionnement de la régie :

Durant votre séjour, la régie « Banque de Montperrin » peut ouvrir un compte à votre nom pour faire face à vos dépenses courantes. Vous pourrez ainsi y effectuer dépôts ou retraits d’argent en espèces.

Les heures d’ouverture de la Banque de Montperrin sont les suivantes, hors possibilité de dérogations exceptionnelles :

Lundi et jeudi de 9 h à 11 h 30

Mardi de 13 h 30 à 15 h                                              N° de Tél. : 1717 ou depuis l’extérieur : 04.42.16.17.17.

Mercredi Fermé

Vendredi de 9 h 30 à 11 h

Lors de votre départ, l’argent liquide déposé vous sera remis par le Régisseur de la Banque de Montperrin dans la limite de 600 euros.

Le solde du compte s’effectuera par virement sur votre compte postal ou bancaire sur présentation d’un relevé d’identité bancaire.

Les titres et valeurs, chéquiers, cartes bancaires, bijoux et autres objets déposés au coffre de l’établissement vous seront remis contre signature ou seront remis à une personne dûment mandatée par vous, par la Trésorerie publique des hôpitaux d’Aix-en-Provence (Centre Hospitalier du Pays d’Aix - Bât Jacques de la Roque, Av. Henri Pontier – 13616 Aix en Provence Cedex 1 – Tél : 04.42.33.97.79).

Cette remise s’effectue après vérification de votre identité ou de l’identité de votre mandataire, sur présentation d’un document officiel d’identité ainsi que du reçu des valeurs et objets déposés.

En cas de sortie programmée, nous vous recommandons pour faciliter vos démarches, de prendre contact, par l’intermédiaire de votre service de soins, avec la Banque de Montperrin la veille ou au plus tard le jour du départ aux heures ouvrées.

Tout dépôt non retiré dans le délai d’un an après la sortie pourra être transmis au Service des Domaines ou à la Caisse des Dépôts et Consignation.

 

SERVICE DE LA GESTION DES MESURES DE PROTECTION DES MAJEURS

Le service de la « Gestion des mesures de protection des majeurs» (appelé aussi service de gestion des biens) est chargé de gérer vos intérêts si vous bénéficiez d’une mesure de protection (sauvegarde de justice, curatelle ou tutelle), exercée par le Mandataire judiciaire à la protection des majeurs nommé au sein de l’établissement (Loi 2007-308 du 5 mars 2007).

Le mandataire judiciaire de l’établissement est un agent qualifié, agréé par le Préfet des Bouches du Rhône.

Sa gestion est soumise à un contrôle du Juge des tutelles du Tribunal d’instance compétent ainsi qu’à un contrôle comptable de la Direction des Finances publiques.

Toute information utile que vous pourriez souhaiter relative à la gestion de la mesure de protection juridique vous concernant, à la tenue de vos comptes, à vos droits en la matière et aux voies de recours contre la mesure vous sera délivrée par le Mandataire judiciaire ou ses collaborateurs.

Des informations peuvent aussi être délivrées, avec votre accord et dans la limite de ce que permet la protection de vos propres intérêts, à des personnes de votre entourage.

Vous pouvez vous rendre auprès de ce service aux jours et heures de réception suivants :

Lundi et jeudi de 9 h à 11 h

En dehors de ces permanences, vous pouvez prendre rendez-vous au 1762 ou depuis l’extérieur 04.42.16.17.62.

Une permanence téléphonique est assurée :

Lundi et jeudi de 12 h 30 à 17 h 00

Mardi de 8 h 00 à 17 h 00

Vendredi de 8 h 00 à 16 h 00

En dehors de ces permanences téléphoniques, il vous est possible de laisser un message sur le répondeur du service. Le personnel soignant ou l’assistante sociale du service de soins peut vous aider dans vos contacts avec le service de gestion des mesures de protection.

 

VISITES

Les visites dans les unités d’hospitalisation sont autorisées de 14 heures à 19 heures.

Des dérogations à ces horaires peuvent être accordées par le médecin ou le cadre de santé de l’unité.

Toutefois, sur décision du médecin et en fonction de votre état de santé, les visites peuvent être limitées ou temporairement interdites, notamment pour les personnes hospitalisées sans leur consentement.

La visite des jeunes enfants est déconseillée et doit être autorisée par le médecin de votre service.

Des modalités d’accueil de l’entourage familial peuvent être mises en oeuvre par le service de soins afin de faciliter ces visites dans de bonnes conditions.

 

 

PRESTATIONS DIVERSES

 

Téléphone

Il est possible pour vos proches de vous joindre ou que vous les appeliez par l’intermédiaire d’un « point phone » installé dans votre unité d’hospitalisation, de préférence à des heures et selon des modalités convenues avec l’unité.

L’utilisation du téléphone mobile est admise. Elle peut être toutefois refusée ou limitée par le médecin dans des cas particuliers pour raison thérapeutique, s’agissant notamment de personnes hospitalisées sans leur consentement.

Il est cependant recommandé à toutes les personnes hospitalisées ou à leurs visiteurs d’en faire un usage qui ne perturbe ni la tranquillité des tiers et autres usagers, ni le fonctionnement du service.

L’établissement ne peut en aucun cas être tenu pour responsable du vol ou de la disparition des téléphones mobiles. Ceux-ci ne peuvent être conservés au coffre de la régie de l’établissement et sont donc sous la seule garde de leurs propriétaires, à qui il appartient de faire les démarches nécessaires auprès de l’opérateur téléphonique, des assurances et des services de police en cas de vol ou de perte.

 

Courrier

Votre courrier est distribué chaque jour dans les unités de soins. Pour que vos lettres ou vos colis vous parviennent plus rapidement, demandez à votre correspondant d’indiquer l’unité dans laquelle vous êtes hospitalisé(e).

Une boite aux lettres est à votre disposition dans l’établissement pour les courriers que vous souhaitez envoyer.

En cas d’impossibilité de vous déplacer, vous pouvez confier votre correspondance, préalablement cachetée et affranchie, à un membre de l’équipe soignante ou au vaguemestre de l’établissement.

 

Repas

Les repas sont servis aux horaires suivants :

Petit déjeuner : 7 h - 9 h

Déjeuner : 12 h - 13 h

Dîner : 19 h - 20 h

Les menus sont affichés dans les unités d’hospitalisation.

Si, en raison de votre état de santé, le médecin vous prescrit un régime alimentaire adapté, une diététicienne de l’établissement veillera à son application.

Des menus adaptés au respect de vos convictions religieuses peuvent également être demandés en cuisine, par l’intermédiaire de votre unité de soins

 

Sociothérapie

La Sociothérapie est une structure de soins intersectorielle qui contribue à l’amélioration des soins et de la qualité de vie des patients par des activités de soutien fournies hors de l’unité d’hospitalisation.

Elle est constituée d’une équipe de soins sous la responsabilité d’un cadre de santé et d’un médecin coordonnateur.

Des activités à visée thérapeutique sont réalisées dans des ateliers diversifiés (activités des ateliers et planning à consulter à l’unité de soins ou à la Sociothérapie).

L’accès à ces activités a lieu à la demande du patient, sur accord du médecin référent.

Une fiche de liaison est prévue pour permettre l’articulation de la prise en charge entre l’unité de soins et la Sociothérapie.


Cafétéria de la sociothérapie

C’est un lieu de convivialité qui permet de prendre des boissons non alcoolisées et des préparations de restauration rapide, éventuellement en compagnie de vos proches, ou encore de pratiquer certains loisirs.

Vous pouvez y accéder librement, sauf si votre état de santé ne vous permet pas temporairement de sortir de votre unité de soins, en particulier si vous êtes en soins sans consentement.

La cafétéria est ouverte tous les jours, y compris le dimanche et jours fériées, de 10 h à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30.

Les consommations y sont payantes.

Gérée par l’unité de la sociothérapie, la cafétéria suppose, pour que ce lieu demeure pour chacun un endroit de convivialité accessible à tous en toute sécurité, que chaque usager respecte ce lieu, son personnel et les autres usagers qui le fréquentent. Comme dans l’ensemble de l’établissement, l’usage ou le trafic de produits stupéfiants, de médicaments, les comportements délinquants (injures, menaces, racket, agressions…) y sont naturellement non tolérés et peuvent donner lieu à l’exclusion immédiat de l’établissement de la part de leurs auteurs, si nécessaire avec le concours des forces de police et au dépôt de plainte à leur encontre (cf. page 16).


 

Un espace d’Arts Contemporains, le 3 Bis F

Le 3 Bis F est un espace d’Arts Contemporains et un lieu de rencontre autour de pratiques artistiques et de création.

Il a la particularité d’être ouvert à tous, personnes hospitalisées, agents de l’établissement ou personnes venant de l’extérieur.

Vous pouvez vous y rendre du lundi au vendredi de 9 h à 17 h.

Dans ce lieu, des artistes professionnels mettent en place des ateliers de Peinture, Photographie, Danse, Chant, Ecriture, Vidéo, Théâtre.

Des spectacles y sont programmés régulièrement ainsi que des expositions d’arts contemporains.

Vous pouvez vous procurer auprès du secrétariat du 3 Bis F ou par l’intermédiaire de votre unité de soins le programme des activités, spectacles et expositions.

 

Exercice des cultes et laïcité

Le Centre hospitalier Montperrin assure, dans le cadre des principes de la charte de la laïcité dans les services publics (cf. document annexe 3), le respect des opinions et des croyances de chacun, et lui permettre l’exercice de son culte, tout en évitant tout prosélytisme ou que soit entravé le bon fonctionnement du service public.

Le Centre hospitalier applique également la charte nationale des aumôneries des établissements relevant de la Fonction Publique hospitalière (circulaire DGOS n° 2011/356 du 5 septembre 2011).

Les représentants des cultes sont des agents salariés ou des collaborateurs bénévoles du service public hospitalier. Ils sont tenus à ce titre au respect des règles et de la déontologie de ce service public, notamment le règlement intérieur de l’établissement, la confidentialité en ce qui concerne la santé ou la vie privée des personnes rencontrées, le principe de neutralité. Ils ont la charge d’assurer le service du culte auquel ils appartiennent et d’assister les patients qui en font la demande par eux-mêmes ou par l’intermédiaire de leur famille, lors de leur admission dans l’établissement, ou lors de leur séjour.

 

Vous et vos proches pouvez ainsi joindre le coordinateur des différents cultes au 04.42.16.16.12 ou n° 1612 en appel intérieur ou contacter directement le représentant de l’un des cultes ci-après

 Catholique Tél. 04.42.16.16.12 Mme PAJON

 Israélite Tél. 06.22.59.10.77 M. BITTON

 Musulman Té. 04.42.59.11.93 M. KAANICHE

 Orthodoxe Tél. 04.42.22.25.05                   Il est conseillé de se rapprocher du coordinateur du

 Protestant Tél. 04.42.26.18.94.                   service des cultes, Mme PAJON pour joindre ces ministres des cultes.

 

Coiffure

Un salon mixte de coiffure situé à proximité des locaux de la sociothérapie, est à votre disposition, sur rendez-vous par l’intermédiaire de l’équipe soignante.

Ce salon est ouvert de 9 h à 17 h du mardi au vendredi et le samedi matin de 9 h à 12 h.

Coordonnées téléphoniques : 1248

Entretien du linge personnel

Les vêtements personnels doivent être entretenus par le patient, sa famille ou l’un de ses proches.

Si l’entretien du linge personnel ne peut pas être réalisé par le patient ou son entourage, une procédure dérogatoire exceptionnelle peut être mise en place en accord avec le Cadre du service. Le linge à entretenir devra, au préalable, être marqué au nom de la personne. Tout renseignement peut vous être donné sur ces modalités par le Cadre ou le personnel de votre unité d’hospitalisation.

MESURES EN FAVEUR DE LA SECURITE DE VOS SOINS ET DE VOTRE SEJOUR

Identito-vigilance

Afin d’éviter les dommages qui pourraient résulter pour vous d’une erreur d’identification, le Centre Hospitalier Montperrin met en oeuvre des procédures d’identito-vigilance. Celles-ci sont exposées dans la charte d’identification du patient qui a été validée par la Commission Médicale d’Etablissement le 16 avril 2012.

Ces procédures visent à s’assurer que les examens que vous passerez ou les traitements qui vous seront délivrés vous sont bien destinés. Elles ont aussi pour but de garantir que les informations vous concernant seront inscrites dans votre dossier médical et seront donc accessibles, en tant que de besoin, aux médecins et aux soignants qui vous prennent en charge.

A cet effet, un soin particulier sera pris pour noter de façon correcte vos noms (nom patronymique de naissance, éventuellement le nom d’usage), prénoms et lieu et date de naissance. Une pièce d’identité vous sera demandée pour éviter toute erreur qui pourrait entraîner par la suite des confusions.

Au cours de votre séjour, les soignants vous demanderont vos noms, prénoms et date de naissance chaque fois qu’il sera nécessaire de confirmer votre identité.

Alcools et Produits Toxiques

Pour votre sécurité, la protection de votre santé et celle des autres usagers, l’introduction de boissons alcoolisées et de produits toxiques, licites ou illicites, est rigoureusement interdite dans l’établissement.

Le non-respect de cette obligation peut entrainer une décision de sortie de l’établissement prononcée par le médecin chef de service, sur délégation ou après accord du Directeur.

L’usage de médicaments personnels répond à un régime particulier (cf. page 17 « Usage de médicaments »).

Armes et objets dangereux

Il est interdit d'introduire dans l'établissement des armes de toute nature ou tout autre objet susceptible de constituer une arme par destination ou un danger pour la sécurité des personnes.

Sécurité Incendie et Tabac

Le tabac est la première cause des incendies dans les établissements d’hospitalisation et d’hébergement.

L’usage du tabac peut donc mettre en danger votre sécurité et celle des tiers, comme il est gravement nuisible à votre santé et à la santé de votre entourage.

Conformément au décret n° 2006-1386 du 15 novembre 2006, il est interdit de fumer dans tous les lieux fermés et couverts de l’établissement.

Le Centre Hospitalier Montperrin adhère au Réseau national « Hôpital sans Tabac ».

Vous pouvez, par votre attitude, contribuer à faire respecter cette interdiction de fumer dans les locaux et réduire ainsi les effets néfastes du tabagisme actif ou passif.

Plan VIGIPIRATE

L’établissement peut être amené à mettre en place diverses mesures de sécurité complémentaires, dans le cadre des instructions gouvernementales notifiées dans le cadre du plan VIGIPIRATE et de ses différents niveaux d’alerte, au titre des mesures préventives de lutte contre le terrorisme. Cela peut être un contrôle renforcé des accès des véhicules et des piétons sur le site ou ses bâtiments annexes ou le contrôle, par du personnel habilité de l’établissement, de sacs et effets personnels, y compris auprès des visiteurs. Nous vous remercions de faciliter la mise en oeuvre de ces mesures particulières.

Circulation dans l’établissement

La circulation dans l’enceinte de l’établissement est soumise aux règles du Code de la route.

La vitesse est limitée à 30 km/h. Les passages piétons, les places pour personnes handicapées, les lieux d’interdiction de stationnement doivent particulièrement être respectés.

L’hôpital n’est pas responsable du vol ou de la dégradation du véhicule de la personne hospitalisée ou d’un visiteur stationné dans l’enceinte de l’établissement.

Il est interdit d’abandonner un véhicule sur les parkings de l’établissement, un tel comportement étant susceptible d’un dépôt de plainte envers son propriétaire et de l’enlèvement du véhicule à ses frais.

USAGE DE MEDICAMENTS

Dans le cadre de vos soins, le médecin de l’hôpital va devoir évaluer la thérapeutique éventuellement en cours lors de votre admission.

A votre entrée dans l’établissement, tous les médicaments que vous pouvez avoir avec vous doivent être remis soit de préférence à l’un de vos proches, soit au personnel infirmier qui les remettra à la pharmacie de l’hôpital. Celle-ci les détruira. Si le médecin de l’hôpital le juge utile, il pourra néanmoins décider d’utiliser vos médicaments, en attendant que la pharmacie vous délivre ceux dont vous auriez besoin.

Il est strictement interdit d’introduire dans les services de soins des médicaments et d’en délivrer à d’autres usagers. Un tel comportement qui peut nuire gravement à la santé à la vie d’autres malades, est susceptible d’être motif à une exclusion de l’établissement, voire à un dépôt de plainte à votre encontre en cas de dommage en résultant pour des tiers.

A votre sortie de l’établissement, le médecin vous prescrira une ordonnance correspondant à vos besoins en produits de santé.

La lettre de liaison destinée à votre médecin traitant et/ou à celui qui vous a adressé(e) à notre établissement et qui vous sera remise peut indiquer la nature des produits médicamenteux qui vous seraient nécessaires après votre sortie

 

PREVENTION ET LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES

Le Centre Hospitalier Montperrin développe une politique en matière d’hygiène hospitalière et de prévention des infections nosocomiales (infections contractées lors de l’hospitalisation).

Cette activité est coordonnée par la Commission Médicale d’Etablissement. 18

La mise en oeuvre de cette politique est assurée par une équipe opérationnelle d’hygiène spécialisée en hygiène hospitalière.

La prévention des infections repose sur l’utilisation de protocoles de soins et d’hygiène diffusés dans toutes les unités et structures de soins et par la mise en place de moyens adaptés dans chacun de ces services.

La surveillance des infections nosocomiales s’exerce sur la base du relevé régulier des cas d’infections pour toutes les hospitalisations. 

Dans le cas où vous contracteriez une infection nosocomiale, l’établissement prendra tous les moyens nécessaires pour permettre la mise en place rapide d’un traitement adapté. Une information individuelle concernant cette infection vous sera donnée au cours d’un entretien avec le médecin responsable de votre unité de soins.

Des indicateurs issus des bilans standardisés d’activité de lutte contre les infections nosocomiales ont été établis par le ministère de la Santé.

Les résultats concernant notre établissement sont disponibles auprès de la Direction des Usagers et de la Qualité. (cf. tableau de bord – Annexe 7)

Ils peuvent également être consultés sur le site Internet dédié du ministère de la Santé : http://www.scopesante.fr

 

INDICATEURS DE QUALITE – SECURITE DES SOINS

 Les indicateurs de qualité – sécurité des soins, issus du dossier du patient hospitalisé en psychiatrie, recueillis à partir des données 2015 de l’évaluation 2016, sont repris en Annexe 7 et consultables http://www.scopesante.fr

 

LE PATIENT-TRACEUR EN ETABLISSEMENT DE SANTE

La méthode du « patient-traceur » est une méthode d’amélioration de la qualité des soins en équipe pluri-professionnelle et pluridisciplinaire. Elle permet d’analyser, de manière rétrospective, la qualité et la sécurité de la prise en charge d’un patient tout au long de son parcours dans l’établissement ainsi que les interfaces et la collaboration interprofessionnelle et interdisciplinaire afin d’identifier et de mettre en oeuvre des actions d’amélioration. Elle prend en compte l’expérience du patient et de ses proches.

Cette méthode est également mise en oeuvre dans le cadre de la certification modèle V2014.

A ce titre, il pourra vous être proposé(e) lors de la prochaine visite de certification par la Haute Autorité de Santé ou à l’occasion d’une évaluation de la qualité de votre prise en charge par les services de soins d’être choisi(e), par tirage au sort, après sélection de dossiers, comme « Patient-traceur ».

Vous serez alors amené(e), avec votre accord, à participer à un entretien avec des experts-visiteurs de la Haute Autorité de Santé ou avec des personnels soignants menant l’évaluation. (cf. Annexe 8).

LUTTE CONTRE LA DOULEUR

« Toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager sa douleur » (Art. L.1110-5 du Code de la Santé Publique).

L’établissement dispose d’un Comité de lutte contre la douleur (C.L.U.D.), dont la composition est pluri-professionnelle et qui est chargé de conseiller la Direction, la Commission Médicale d’Etablissement et les personnels des services de soins sur la politique à mener en matière de prévention et de traitement des douleurs chroniques.

Pour tout patient hospitalisé, l’équipe de soins s’attache à identifier une éventuelle douleur et à la prendre en compte. Vous pouvez également solliciter l’équipe pour une évaluation et prise en charge de votre douleur. Un outil d’évaluation de la douleur a été conçu à cette fin.

 

LUTTE CONTRE LES ADDICTIONS

Des structures de soins du Centre Hospitalier Montperrin sont spécialisées dans la prise en charge de troubles addictifs (dépendance à l’alcool, au tabac, aux drogues et toxiques, aux jeux,…), cela de la prévention au traitement, y compris les traitements de substitution.

Médecins et personnels soignants peuvent vous conseiller sur ces troubles et leur traitement et vous orienter vers ces structures spécialisées de l’établissement ou hors de notre établissement.