Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
CH Montperrin
109 avenue du petit barthelemy
13100 Aix-en-Provence
STANDARD : 04.42.16.16.16

Actualité CH Montperrin

Lettre de Montperrin Septembre 2015




La lettre de Montperrin N°119- Septembre 2015


 

119- Septembre 2015


LA LETTRE

DE  MONTPERRIN

 


EDITORIAL


S'appuyer sur le passé pour construire l'avenir.

 

 

Ces premières journées du patrimoine réalisées au Centre Hospitalier Montperrin ont été l'occasion à la fois de se replonger dans le Montperrin d'hier mais aussi de faire découvrir cette institution Aixoise mal connue.

Ce petit comité d'organisation, que je remercie pour le travail

accompli et conduit par Madame le Dr D'AMORE a permis à l'établissement de s'ouvrir un peu plus sur le monde extérieur.

Pour autant, le Centre Hospitalier Montperrin n'est pas

tourné uniquement vers son passé mais il construit un peu plus chaque jour son futur. Les travaux réalisés dans le cadre de la certification, l'adaptation des réseaux informatiques reliant les structures ambulatoires au site principal, la modernisation de notre site internet en sont des réalisations concrètes.

 

 

Trop rapide pour certains, pas assez définies pour d'autres, les transformations se réalisent par la déclinaison des différentes fiches actions qui composent notre projet d'établissement suivant le calendrier établi.

Ainsi, après la définition des structures internes des pôles,

chaque activité recensée au sein d'une "unité fonctionnelle" sera clairement identifiée et ce fichier mis à jour et diffusé pour la fin de l'année 2015. Dans ce cadre, la gérontopsychiatrie rejoint le pôle Ressources considérant le caractère trans sectoriel de la prise en charge.

Ainsi la déclinaison du projet d'établissement se réalise tout en restant à l'écoute des différents partenaires dans un souci d'ajustement pragmatique des décisions prises.


Le grand chantier de cette rentrée sera constitué par la réflexion sur nos organisations de travail.

Cette réflexion faisait partie intégrante de notre projet d'établissement. Elle doit nous permettre de reconsidérer les modes d'organisation actuels afin de déterminer avec plus de pertinence nos besoins et par voie de conséquence les moyens qui doivent être disponibles dans les services. Cette réflexion et ce travail doivent partir de l'évaluation des besoins et ce sont bien les équipes qui se trouvent au plus près du patient qui peuvent répondre à cette question. Dans quelques jours, la diffusion complète de la méthodologie de travail comprenant notamment la détermination des groupes vous sera transmise.

Vous aurez ainsi l'occasion de vous inscrire au groupe de votre choix.

J'ai toujours été convaincu de votre engagement, même

lorsqu'il s'agit de questions complexes. Ce travail ne conditionne pas simplement la réalisation complète de notre projet d'établissement, c'est aussi la nécessité qui est la notre, d'une adaptation continue aux nouvelles attentes de nos patients ainsi qu'aux évolutions des techniques et pratiques de soins. Si la qualité des soins présuppose le questionnement sur nos pratiques, nous devons aussi capitaliser sur notre expérience.

Ainsi, le fruit de ce travail sera une synthèse entre la compétence acquise et la volonté d'ouverture et de progrès.

 

 

 

Pascal RIO, Directeur


CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER MONTPERRIN ...

...RETOUR D'EXPÉRIENCE AVANT LA VISITE DE CERTIFICATION

 

 


En vue de la certification de l'établissement en novembre

2015, une évaluation des pratiques de l'établissement est organisée au regard du référentiel de la HAS. L'objectif est de faire émerger les risques principaux dans chaque thématique.

Cette évaluation est réalisée selon 2 méthodes :

-  L'analyse des processus de l'établissement

-  La réalisation de « patients traceurs » dans les unités de soins

 

L'analyse par processus de l'établissement a été conduite entre juin 2014 et juin 2015.

Les processus à analyser devaient concerner d'une part, des thématiques obligatoires définies par la HAS et d'autre part, des thématiques optionnelles définies par le CHM.

A travers cet analyse, l'établissement a identifié des risques prioritaires par thématique au regard de leur criticité et du niveau de maitrise et détaillé dans un plan d'action.

Ce plan d'action alimente un tableau de bord (compte qualité)

qui a été transmis à la HAS en juin 2015.

 

Pour s'approprier la nouvelle méthode dite "patients traceurs", l'établissement a organisé en juin 2015, des audits patients traceurs dans 3 pôles de psychiatrie (pôle Est – Ouest, pôle infanto juvénile) et selon des profils de patients différents (patient adulte psychotique proche de la sortie, enfant autiste

...).

 

Cette nouvelle méthode évalue, au travers de l'expérience de soins d'un patient, les modalités de sa prise en charge et donc les processus et les organisations qui s'y rattachent. Le parcours des patients a été analysé par une équipe pluridisciplinaire de manière rétrospective à partir de son dossier (fil conducteur) visant à identifier les points positifs et les points à améliorer.

 

L'implication des professionnels

 

La mise en œuvre des patients traceurs a impliqué les instances, notamment la Commission médicale d'établissement (CME), le Comité de Coordination Qualité et Gestion desrisques, la Commission des Relations avec les Usagers (CRU), les professionnels de santé, et les professionnels de la qualité et de la gestion des risques pour le soutien méthodologique.

 

La rencontre du patient

 

La rencontre avec le patient, réalisée le plus souvent après l'analyse du dossier avec l'équipe, introduit la parole du patient dans le processus d'évaluation. Ce temps est donc d'une grande richesse. L'échange avec le patient a nécessité qu'il soit organisé pour se dérouler dans de bonnes conditions et que le patient soit bien informé des objectifs et de son déroulement et ait consenti à être rencontré. Un binôme avec la présence de professionnels formés à la méthode du patient traceur a permis de conduire à bien les entretiens.


La rencontre de l'équipe

 

Les animateurs pour la rencontre avec l'équipe, ont vécu le plus souvent cette expérience comme fructueuse et positive. La méthode donne l'opportunité de décloisonner, de communiquer et donne lieu à des échanges constructifs au sein de l'équipe.

Après avoir adapté la grille d'entretien au patient et aux spécificités de sa prise en charge, l'entretien est mené en s'intéressant, aux interfaces, à la continuité des soins, à la transmission des informations. La grille d'audit permet de rappeler des thèmes clés qu'il est important d'évaluer aux différentes étapes de la prise en charge.

 

La satisfaction des professionnels

 

Elle renforce la cohésion et la dynamique de l'équipe. Cet échange permet de mesurer le rôle de chacun, la complexité de la chaîne de soins au niveau des interfaces. La démarche implique toutes les catégories professionnelles contribuant à la prise en charge du patient. Ce temps d'échange est donc un temps privilégié car il permet aux professionnels d'une équipe de se retrouver et de s'exprimer autour de la prise en charge du patient.

 

Conclusion

 

L'expérimentation de la méthode « patient traceur » a été est bien accueillie par les professionnels de santé. Elle permet aux professionnels d'analyser leur pratique en équipe à partir d'une prise en charge en intégrant le regard du patient dans le processus d'évaluation, en s'intéressant aux interfaces et à la collaboration interprofessionnelle.

Cette méthode s'inscrit dans une démarche d'amélioration continue d'évaluation des pratiques professionnelles et sera poursuivie bien après la visite de certification.

 

Résultats

 

En moyenne, chaque patient-traceur a donné lieu à entre 3 et 4 actions d'amélioration. La thématique principale en lien avec ces actions d'amélioration a été la continuité et la coordination des soins. Les autres thématiques principales concernées par ces actions d'amélioration ont porté sur la tenue générale du dossier patient, l'identification du patient, la prise en charge médicamenteuse, la prise en charge de la douleur.

 

Emeline PALE - Gestionnaire Qualité

 

 

 

 

La visite de certification se déroulera

du 16 au 20 novembre 2015


EVOLUTION DE L'ENVIRONNEMENT INFORMATIQUE AU CENTRE HOSPITALIER MONTPERRIN

 


 

Depuis mars 2015, la Direction du Service Informatique a pris l'initiative de migrer en MPVN (Manageable Virtual Private Network), les 39  structures externes interconnectées avec le réseau informatique principal du Centre Hospitalier Montperrin. Cette nouvelle technologie fournie par Obiane, filiale professionnelle du groupe Orange repose sur un raccordement via des réseaux de base divers avec une redondance à tous les niveaux, le tout étant opéré par un seul operateur unique. Elle apportera stabilité, performance, évolutivité et supervision proactive des liens réseaux.

 

Pour la mise en place une refonte globale de l'architecture réseau a été nécessaire ; pose de nouvelles lignes dédiées data ADSL sur les sites distants, mise en place d'un lien fibre optique nominale de 20MBp/s secondé par un lien SDSL de secours en centrale, remplacement de l'ensemble des routeurs d'interconnexions, etc…

 

Les travaux débutés fin mars 2015 devraient s'achever dans le courant du mois d'octobre 2015.

 

L'évolution de l'ossature réseaux du Centre Hospitalier Montperrin apportera à termes l'augmentation des débits de ces liaisons informatiques spécialisées permettant la numérisation sur les appareils multifonctions, la connexion via la carte CPS, ou l'ajout de points de saisie supplémentaires dans le cadre du déploiement de la prescription Génois et du DPI Cariatides.


Parallèlement la Direction du Service Informatique a entrepris le remplacement des postes de travail (client léger) de dernière génération apportant de nouvelles fonctionnalités ainsi qu'un gain notable des performances (carte CPS, mode kioske, vision écran large 22 ou 24 pouces, lecture douchette). Cette modernisation du poste de travail réalisé à 70% est renforcée par la mise en place de nouveau poste de type nomade (portable client léger) interconnecté en wifi sur les structures externes ou dans les unités intra.

 

Pour conforter cette migration, la Direction du Service Informatique investi dans des serveurs de dernières générations performants à GPU dédié (carte graphique), optimise les liens d'accès au monde internet, travail à la refonte des accès dédiés à domicile sur les nouvelles technologies (smartphones, tablettes,… ) et la publication en cours d'un nouveau site internet/intranet avec agenda et annuaire en temps réel.

 

Cette refonte majeure permettra d'absorber en outre la migration des comptes génériques des personnels infirmiers en compte nominatif (450 comptes) et apportera un socle fiable, performant et pérenne dans le projet phare de la DSI, le déploiement d'un dossier patient informatisé de qualité. L'efficience du système d'information est une composante majeure animant l'ensemble des partenaires de la Direction du Service Informatique.

 

 

 

Maximilien INTARTAGLIA - RSIO


 

 

 

 

SÉCURISATION DU SITE

 

 

Dans le cadre du Projet d'Etablissement 2015-2019, une première étape du nouveau dispositif de sécurisation du Centre

Hospitalier Montperrin va bientôt être mise en œuvre.

Celle-ci consistera en la sécurisation des flux de véhicules au niveau de l'entrée principale du Centre hospitalier.

 

 

s le 5 octobre 2015, va être maintenu à l'entrée principale de l'établissement, un agent de sécurité afin de maitriser le flux de véhicules. Les barrières situées devant le service du standard seront mises en fonctionnement.

Chaque véhicule autorisé à entrer dans l'établissement devra donc être équipé d'un logo d'identification amovible apposé sur le pare-brise.

Ces équipements sont à réclamer auprès du Service Sécurité par les agents en précisant leur identité et immatriculation du véhicule.

Il conviendra également de permettre une entière mise à disposition pour les visiteurs des 2 parkings affectés à cet effet autour du bloc médico technique.

Il s'agira de la première étape d'un projet qui vise une amélioration de la sécurité pour nos patients, mais aussi pour l'ensemble du personnel.

 


Contribuer à la sécurité de tous, c'est l'affaire de chacun !


 

Thierry KOLAKOWSKI - Responsable Sécurité


UN NOUVEAU SITE INTERNET ET INTRANET POUR LE CH MONTPERRIN

 

 


Dans le cadre du projet d'établissement 2015-2019, le Centre Hospitalier Montperrin a décliné au travers de son projet de communication la refonte des sites internet et intranet afin de les rendre plus ergonomiques et plus simples d'utilisation pour ses utilisateurs.

 

Le site internet permet de faire connaitre l'établissement et son offre de soins aux usagers de notre territoire de santé.

 

Le site intranet dispose, outre les données du site internet, de pavés de navigations (soigner, piloter, petites annonces, travailler au quotidien …) dont le contenu est réservé à l'usage des personnels de l'établissement.


Une rubrique « Actualités » sera mise à jour au fil de l'e au, elle vise à mieux faire connaitre les événements qui se sont déroulés mais aussi à venir. N'hésitez pas à nous transmettre ces informations.

 

Ces deux sites sont gérés avec l'outil sharepoint qui permet une gestion totale de son contenu au niveau de l'établissement par des personnes habilitées et avec l'aide logistique des services informatiques.

 

Les sites seront mis en ligne au cours du mois d'octobre à l'issue d'une présentation à la Présidente de la CME, aux équipes gestionnaires de pôles.

 

Laure SILVESTRE


ARBRE DE NOEL 2015

L'arbre de noel 2015 aura lieu le dimanche 29 novembre

2015 à Aix-en-Provence.




MOUVEMENT DU PERSONNEL

Bonjour


DU 1ER AOUT AU 30 SEPTEMBRE 2015


Spectacle avec le cirque « CIRCUS PRODUCTION ». Les inscriptions seront obligatoires.

Il y aura deux séances : à 11h et sera suivi d'un buffet salé ou à 14h et sera suivi d'un gouter.

Les agents recevront prochainement la documentation.

 

Les chèques cadeaux Noel seront distribués courant novembre 2015 pour les agents ayant fait leur dossier CGOS.


Cadre Supérieur de Santé : Françoise Soria

Infirmière : Sophie Delafrenee Ingénieur Hospitalier : Emeline Pale Psychologue : Stéphanie Freixo Médecin Attaché : Hélène Ambroselli

 

 

Au Revoir

Infirmier(e)s : Francine Benzaquen, Renée Pinet, Michel Blin,

Praticiens Hospitalier s: Olivia Diot, Corinne Sixou


LES JOURNEES DU PATRIMOINE 2015

AU CH MONTPERRIN

 

 SUR LES PAS DES MÉDECINS-DIRECTEURS

EUGENE PONTIER ET ANDRÉ REGIS

 

 


Lors du week-end du 18 au 20 septembre 2015 a eu lieu la 32ème édition des journées européennes du patrimoine. Chaque année, ces journées sont l'occasion de découvrir les œuvres, les monuments et les jardins que les générations précédentes nous ont légués.

 

Le thème retenu cette année par la ville d'Aix-en- Provence était  « Les métamorphoses d'une ville ». Inscrire Montperrin dans le programme des festivités était une évidence. Qui plus que Montperrin peut se targuer d'avoir contribué à la métamorphose de l'ancienne capitale de la Provence ?

 

Lorsque Aix-en-Provence était encore la « Belle endormie », l'asile des aliénés du Mont-Perrin, avec ses 20 hectares de patrimoine foncier, ses 1200 malades, ses énormes besoins en ravitaillement et en personnels, jouait un rôle prépondérant dans l'économie locale. Dans la deuxième moitié du XXe siècle, la ville a connu une progression démographique rapide et soutenue. Sa population a doublé entre 1954 et 1974. Un tel accroissement démographique s'est traduit par une transformation de l'espace urbain. Au fil des années, les agrandissements et les aménagements urbains successifs de la ville ont façonné l'hôpital psychiatrique aixois. Fondé, à l'origine, aux portes de la ville et dans une zone de « relégation »,  le Centre Hospitalier Montperrin est aujourd'hui parfaitement intégré au nouveau quartier Sextius-Mirabeau.

 

La mise en œuvre du projet « Journées du Patrimoine

» a été confiée à un comité de pilotage constitué par les membres du service Documentation-Archives, Claude LAVALLIERE, enseignant à   L'Institut de


Formation en Soins Infirmiers, Jean-Pierre VIDAL, Dr Didier THEROND et le Dr Monique D'AMORE. L'équipe du 3 bis F- lieu d'arts contemporains, aguerrie dans la mise en œuvre d'événements culturels,  a proposé ses compétences et son remarquable espace d'exposition pour mener à bien cette manifestation.

 

La difficulté pour ce comité était de définir une thématique qui puisse éveiller l'intérêt du grand public. L'inciter à venir dans un lieu associé à la souffrance psychique et que l'on « visite » uniquement par absolue nécessité lors d'une hospitalisation ou de l'hospitalisation d'un proche était une véritable gageure. Le thème de l'architecture hospitalière s'est ainsi imposé à nous.

 

Les évolutions architecturales et organisationnelles des établissements psychiatriques sont intimement liées aux évolutions thérapeutiques dans la prise en charge de la maladie mentale. Les caractéristiques architecturales de notre établissement témoignent de ces évolutions. La césure est d'ailleurs très nette entre l'asile d'aliénés du XIXe siècle avec son architecture pavillonnaire qui proposait un traitement moral de la maladie mentale et les quatre pavillons des années cinquante qui correspondent à l'introduction des neuroleptiques et des traitements médicamenteux. Pour le médecin-directeur Eugène PONTIER en 1867 comme pour le médecin- directeur André REGIS en 1950, l'architecture des pavillons faisait partie intégrante des soins.

 

Pour notre première participation aux journées du patrimoine, nous avons donc opté pour trois manifestations qui devaient permettre d'appréhender


l'histoire oubliée de la prise en charge de « la folie » à Aix- en-Provence depuis le XVIIe siècle.

 

1. Une exposition temporaire sur l'histoire de la folie à Aix et l'héritage du Dr Eugène PONTIER, père fondateur de l'hôpital Montperrin.

 

2. Un parcours architectural présentant l'évolution des soins psychiatriques

 

3. Un film suivi d'un débat sur la fermeture de l'unité fermée du 3bis Hommes en 1983

 

Le soleil, présent durant tout le week-end, a contribué au succès de ces portes ouvertes du 18, 19 et 20 septembre et un public nombreux était au rendez-vous. 225 personnes ont pu apprécier la beauté du site et découvrir les richesses architecturales et artistiques insoupçonnées de l'hôpital dont le buste du Dr PONTIER réalisé par son fils, le sculpteur aixois Henri PONTIER, les bas-reliefs en céramique du


célèbre artiste Jean AMADO et les bâtiments de l'architecte

Jean-Louis SOURDEAU.

Mais le plus grand succès fut incontestablement la manifestation du vendredi avec la projection du film « A mon père » tourné en 1981 dans l'ancienne unité fermée 3bis Hommes. Madame le Dr Nicole HORASSIUS-JARRIE, ancien chef de service, est revenue avec émotion, trente ans après, sur son combat et celle de son équipe de soins, dont le Dr D'AMORE alors jeune interne, pour la fermeture de cette unité de soins d'un autre âge qui n'avait rien à envier au monde carcéral.

 

Nous tenons à remercier chaleureusement tous nos collègues des différents services qui ont travaillé avec enthousiasme à l'organisation de ces journées du patrimoine et nous remercions également tous les agents de l'hôpital qui sont venus en famille  faire  découvrir à leurs proches un lieu de travail exceptionnel. Nous vous invitons dès aujourd'hui à prendre contact avec le service de Documentation-Archives pour que les futures journées du patrimoine 2016 soient encore plus riches en découvertes.

 

Fatiha ALLAGUI


Pour la première année, l'Hôpital Montperrin a ouvert ses portes à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine proposant un parcours de visites, d'expositions et de projections.

Trois journées prises en charge conjointement par le service des archives du Centre Hospitalier, l'Institut de Formation en Soins infirmiers et le 3 bis f, lieu d'arts contemporains. Une occasion rare de traverser les espaces et de les redécouvrir en regard d'une histoire de la psychiatrie qui s'y raconte.

Images, paroles, textes et objets constituent autant de témoignages qui révèlent les dimensions   historiques et humaines qui ont formé ces lieux et les ont habités. L'exposition déploie ainsi l'histoire d'un hôpital, de l'hospice des insensés, au lieu de contention, puis de soin jusqu'à l'ouverture d'un centre d'art contemporain installé dans l'ancien pavillon du 3 bis femmes investissant une partie des espaces  sans soustraire les traces de son passé.


Pour l'occasion, le lieu de création a ressorti ses plus belles affiches qui retracent des années de propositions artistiques, spectacles, expositions et rencontres à destinations de tous les publics qu'ils soient hospitalisés ou qu'il viennent de l'extérieur ouvrant ainsi une porosité singulière entre l'hôpital et sa ville d'accueil.

Ces journées ont rassemblé un public nombreux, touché de prés ou de loin par ces espaces, parce qu'ils y travaillent ou y ont travaillé, parce qu'ils sont aixois, parce qu'un membre de leur famille a connu la psychiatrie à une autre époque, parce qu'ils se souviennent de la grande Kermesse de Montperrin ou parce qu'on leur a raconté, parce que l'histoire du soin nous parle aussi de l'histoire d'une société, d'une ville, des périodes traversées…«Une bonne idée de déplier la perspective historique Montperrinoise! On en a bien besoin pour savoir où on va!» écrit un visiteur dans le livre d'or…

 

Sylvie GERBAULT